J’ai besoin de gérer mes émotions

 

Nous avons tous des émotions. Qu’elles aient une valence positive ou négative, elles sont toutes bonnes car elles sont toutes utiles ! En effet, elles nous servent de signal pour savoir réagir à ce qui se passe dans notre environnement. Elles nous permettent de communiquer, de nous protéger, de prendre soin de nos besoins, de créer du lien, et, au quotidien, ce sont souvent elles qui nous permettent de prendre des décisions.

Les émotions sont aussi très liées à la cognition. Nos pensées vont entretenir nos états émotionnels. Concrètement, plus je me dis quelque chose à propos d’un évènement – phrases négatives répétées « en boucle » - plus mon état émotionnel va persister.  

 

 

Le problème survient également lorsque l’émotion, trop forte, ne nous permet plus de réfléchir, d’agir, d’accéder à la partie supérieure de notre cerveau (cortex). La régulation émotionnelle n’est pas aisée. Le système limbique, celui qui pilote les émotions (notamment l’amygdale) n’est mature qu’à partir de 7 ans chez l’enfant. Autant dire que les enfants – et les parents ! - vivent très souvent des situations compliquées.

 

 

Enfin, l’empathie, capacité à percevoir les émotions des autres, qui est une véritable qualité et qui permet de se mettre en résonnance avec son interlocuteur, peut très vite devenir envahissante, notamment pour les personnes hypersensibles qui n’ont pas appris à se protéger.

 

 

Pour cela je vous propose :

 

La cohérence cardiaque

 

Nous allons bien au-delà de la cohérence cardiaque chez l’enfant. Nous incluons la cohérence émotionnelle (avec des apprentissages liés aux émotions), et la cohérence corporelle (exercices de Brain gym, Tai-Chi etc). Il est alors proposé des exercices qui sont un mélange des 3 aspects en même temps : respiratoire, émotionnel et corporel.

 

Les plus jeunes (dès 4 ans) sont invités à pratiquer des « respiroutines » qui sont des exercices de respiration visant le recentrage ce qui permet à l’enfant de rétablir un équilibre physiologique et émotionnel. Nous apprenons à l’enfant à reconnaître une émotion, à reconnaître celle des autres, et à utiliser les émotions pour renforcer la cohérence cardiaque respiratoire.

 

Avec les plus grands et les adultes nous mettons en place la pratique régulière de la cohérence cardiaque avec logiciel de cardiofeedback. Avec de l’entraînement, en 10 à 30 secondes, la personne est de retour au neutre, à son état d’équilibre émotionnel. Elle apprend aussi à se protéger en se mettant en cohérence cardiaque lors de situations émotionnellement exigeantes.

 

La méditation de pleine conscience

 

A partir de l’âge de 4 ans, l’enfant suit le programme de méditation de pleine conscience que nous avons défini. Il apprend à identifier, accepter et vivre ses émotions. Il travaille aussi sur son comportement associé à ses émotions.

 

 

RITMO® (libération émotionnelle)

 

Cette technique sert à se libérer d’une situation douloureuse associé à une émotion forte : phobie/grosse peur, grande tristesse, situation traumatique, blocage etc qui empêche la personne d’avancer.

Technique efficace et rapide que l’on peut utiliser dès le plus jeune âge.

 

Les cartes créatives

 

Nous les utilisons lorsque la demande exprimée est comportementale : l’enfant ne se sent pas bien, ne veut pas aller à l’école, il a peur, ou est souvent en colère. Cela permet de détecter la problématique qui sous-tend le comportement et d’y apporter une réponse douce et adaptée sous la forme d’un jeu de cartes avec l’enfant.

 

 

 

Tous ces outils ont fait leur preuve. Il vous faudra pratiquer les exercices à la maison entre les séances pour en percevoir les effets.

 

 

Il est possible de poursuivre le travail sur les émotions à la maison avec le cahier d’activités Je grandis heureux avec Lulu le caméléon pour les enfants de 4 à 7 ans.